Diffuseurs Sonores / Lumineux / AGS

Les équipements permettent la diffusion d’un signal d’évacuation, tels que les diffuseurs sonores (DS), les diffuseurs lumineux (DL), les diffuseurs d’alarme générale sélective (DAGS) et/ou autres types (dispositifs tactiles/vibrants, …)
Les lignes de diffuseurs d’évacuation sont surveillées (hors BAAS, BAASL et BAAL), réalisées en câble de catégorie CR1 (au sens de la norme NFC 32-070) et indépendantes des canalisations électriques autres que les canalisations du SSI.
Un défaut sur une ligne de diffuseurs d’évacuation d’une UGA ne doit pas faire perdre plus de 32 diffuseurs d’évacuation et au plus un SSS.
A noter, qu’un diffuseur d’évacuation qui intègre la diffusion sonore et la diffusion lumineuse est considéré comme un seul dispositif.

Les diffuseurs sonores :

Les diffuseurs sonores (DS) sont des dispositifs électroacoustiques permettant l’émission du signal d’alarme générale d’évacuation pouvant être :

  • Des dispositifs sonores d’alarme feu (DSAF) au sens de la norme NF EN 54-3,
  • Des blocs autonomes d’alarme sonore (BAAS ou BAASL) des types Sa ou Sa-Me et Ma ou Ma-Me au sens de la norme NF C 48-150,
  • Des haut-parleurs, au sens de la norme NF EN 54-24 (utilisés avec un ECSAV au sens de la norme NF EN54-16 formant un SSS),
  • Des avertisseurs sonores ; un avertisseur sonore étant tout autre dispositif de diffusion du signal sonore d’évacuation diffusant un son conforme à la norme NF S 32-001 et non concerné par une norme produit.

Les diffuseurs sonores devront être installés judicieusement afin que l’émission du signal d’alarme générale soit audible de tous les points du bâtiment ou de l’établissement et hors de portée du public par éloignement (hauteur minimum de 2,25 m) ou par interposition d’un obstacle des cloisonnements et par des bruits ambiants, et ce au sens de l’article MS65 du règlement de sécurité E.R.P.
Le signal sonore en lui-même doit être conforme à la norme NF S 32-001 (sauf cas particulier comme l’A.G.S.), peut être complété par un message pré-enregistré invitant les occupants à quitter les lieux, ce message doit être clair, court non ambigu et compréhensible, et éventuellement des diffuseurs lumineux pour les personnes malentendantes ou des locaux bruyants, et ce, suivant la nature des prescriptions.

Les diffuseurs d’alarme générale sélective :

Dans les établissements où des précautions particulières doivent être prises pour procéder à l’évacuation du public soit en raison d’incapacités physiques, soit en raison d’effectifs très importants, du personnel désigné à cet effet doit pouvoir être prévenu par un signal d’alarme générale sélective (distinct du signal d’alarme générale lorsque celui-ci est également prévu) suivant les dispositions particulières fixées à cet effet pour certains types d’établissements tels que établissements de soins, tels que les ERP de type J (exemple ; maisons de retraite) et de type U (exemple ; hôpitaux) et ce, au sens de l’article MS63 du règlement de sécurité des ERP.

Ce sont les diffuseurs d’alarme générale sélective DAGS qui diffusent un signal acoustique ne pouvant pas être confondu avec le signal d’alarme générale d’évacuation conforme à la norme NFS 32-001, d’une puissance de 60 dBA minimum à 1 m et fréquemment complété par une signalisation lumineuse de couleur rouge.
Leur implantation doit se faire suivant la sélectivité des seules catégories de personnes à informer (infirmières par exemple) et qui organiseront l’évacuation du public afin d’éviter les risques de panique ; des informations sur la localisation du sinistre délivrées par des tableaux répétiteurs d’exploitation du SDI peuvent compléter l’alarme générale sélective.

Les diffuseurs lumineux :

Les diffuseurs lumineux (DL) sont des dispositifs contribuant à la diffusion de l’alarme générale d’évacuation, en accompagnement des diffuseurs sonores (DS) et qui peuvent être :

  • Dispositifs visuel d’alarme feu (DVAF) au sens de la norme NF EN54-23,
  • Blocs autonomes d’alarme sonore et/ou lumineuse d’évacuation (BAASL, BAAL) au sens de la norme NFC 48-150,
  • Les diffuseurs lumineux autonomes ;
  • Les autres diffuseurs lumineux non autonomes.

Pour les locaux ou/et circulations nécessitant une diffusion lumineuse de l’alarme générale d’évacuation, les diffuseurs lumineux (DL) doivent être implantés principalement en fonction de la surface du local à couvrir, de l’aménagement final de chacun des locaux concernés (présence de poutres, de piliers, d’éléments suspendus de l’aménagement, du mobilier, etc…), de manière à ce que le signal lumineux d’évacuation soit perceptible dans l’espace concerné, c’est-à-dire que l’occupant n’ait pas besoin d’être en vue directe de la source lumineuse du diffuseur et de couleur rouge ou blanche.

Les DVAF se décomposant en 3 catégories suivant leur certification au sens de la norme NF EN54-23, générant leurs propres caractéristiques d’installation :

  • Catégorie « C » (« Ceiling » = plafond) ; DVAF destiné à être installé au plafond et caractérisé par un volume de couverture de diffusion lumineuse cylindrique,
  • Catégorie « W » (« Wall » = mur) ; DVAF destiné à être installé au mur et caractérisé par un volume de couverture de diffusion lumineuse parallélépipédique,
  • Catégorie « O » ; DAVF destiné à être installé suivant ses caractéristiques spécifiques liées uniquement à l’intensité lumineuse et/ou à la forme du volume de couverture (par exemple lobe conique, lobe elliptique, etc…).

La hauteur maximale d’installation est mesurée par rapport au plan où circulent les personnes à évacuer, en règle générale ce plan est le sol ; de ce fait et afin de garantir une plus grande efficacité de diffusion du signal lumineux notamment dans des locaux de grande hauteur, les DL peuvent être installés à des hauteurs intermédiaires.

Le système de sonorisation de sécurité :

Un SSS est constitué d’un ou plusieurs équipements de contrôle et de signalisation d’alarme vocale (ECSAV) au sens de la norme NF EN54-16 et de diffuseurs d’évacuation tels que des haut-parleurs au sens de la norme NF EN54-24.
Le SSS peut être mis en œuvre avec des équipements d’alarme du type 1, 2a ou 2b et fera l’objet d’une étude visant à satisfaire l’audibilité et l’intelligibilité du SSS.
Le SSS doit permettre la diffusion d’un signal sonore conforme à la norme NFS 32-001 et éventuellement complété avec un message d’alarme. Le SSS pouvant assurer la diffusion de musique et/ou de message de confort, les fonctions de sécurité doivent demeurer prioritaires.
Les lignes de diffuseurs d’évacuations seront réalisées en câble de catégorie CR1 au sens de la norme NFC 32-070 et sont usuellement surveillées sauf dispositions particulières au sens de la norme NFS 61-932.
Le matériel central de l’ECSAV doit être usuellement installé dans le même emplacement que l’UGA (voir CMSI) ou le BAAS Pr sauf dispositions particulières au sens de la norme NFS 61-932.