Définitions

S.S.I. – Systèmes de Sécurité Incendie

image6

Dans sa version la plus complète, un S.S.I est composé de deux sous-systèmes principaux :

image7

  • Le Système de Détection Incendie (S.D.I.)
    Le S.D.I. permet l’acquisition d’informations en provenance des Détecteurs Automatiques (D.A.) et Déclencheurs Manuels (D.M.) chargé de les traiter en un signal sonore et lumineux. Il émet les informations d’alarme vers le S.M.S.I..
  • Le Système de Mise en Sécurité Incendie (S.M.S.I.)
    Le S.M.S.I. assure la mise en sécurité du bâtiment ou de l’établissement par l’intermédiaire de ses matériels (Dispositifs Actionnés de Sécurité (D.A.S.), Diffuseurs Sonores / lumineux (D.S.), etc. …) en cas d’incendie.

Les S.S.I. sont classés en 5 catégories, classées de A à E (voir chapitre  « Les 5 catégories de S.S.I. » ).

S.D.I. – Système de Détection Incendie

image8

Une installation de détection incendie est un système dont l’ensemble des composants concourt en permanence à déceler et prévenir la naissance d’un feu pour déclencher une intervention manuelle ou automatique, la plus précoce.

S.M.S.I. – Système de Mise en Sécurité Incendie

image9

Le S.M.S.I. assure les fonctions de mise en sécurité suivantes :

  • Evacuation des personnes : diffusion du signal d’évacuation, gestion des issues de secours.
  • Compartimentage,
  • Désenfumage,
  • Extinction automatique.

La mise en œuvre de chacune de ces fonctions peut nécessiter l’émission d’ordres à destination d’autres équipements technique ou d’exploitation du bâtiment ou de l’établissement ( » A.I.T. ; Arrêt d’Installations Techniques) comme par exemple le non arrêt des cabines d’ascenseurs à l’étage ou dans le compartiment sinistré, dans le cadre de la fonction compartimentage.
La fonction  » extinction automatique  » du S.M.S.I. étant réalisée par une installation indépendante du C.M.S.I., les informations extinction enclenchée (passage gaz) et dérangement doivent être renvoyées vers le C.M.S.I.

Le S.M.S.I. (en S.S.I. de catégories A et B) est constitué par :

  • Le ou les Centralisateur(s) de Mise en Sécurité Incendie (C.M.S.I.),
  • Des Dispositifs Commandés Terminaux se composant notamment de :
    • Dispositifs Actionnés de Sécurités (D.A.S. ; portes coupe feu, volets, etc. …),
    • Diffuseurs Sonores et / ou lumineux (D.S.) / Système de Sonorisation de Sécurité (S.S.S.),
  • Eventuellement d’une Alimentation Electrique de Sécurité (A.E.S.) ou d’une Alimentation Pneumatique de Sécurité (A.P.S.),
  • Des Déclencheurs Manuels (D.M.) ; uniquement en S.S.I. de catégorie B.

A l’extrémité de la chaîne du S.S.I. (en catégories A et B), se trouvent notamment, les Dispositifs Actionnés de Sécurité qui participent localement par changement d’état, après commande du C.M.S.I. à la sécurité active du bâtiment. Les D.A.S. peuvent être classés de la manière suivante, de façon non exhaustive, selon la fonction à laquelle ils participent :

  • Compartimentage : Clapets, portes résistantes au feu..
  • Désenfumage : Exutoires, ouvrants en façade, volets, ventilateurs de désenfumage…
  • Evacuation : Dispositifs de déverrouillage pour issues de secours, gestion des issues de secours, éclairage de sécurité, équipement d’alarme.

Alarme générale

Signal sonore ayant pour but de prévenir les occupants d’avoir à évacuer les lieux. Elle peut être immédiate ou temporisée.
L’alarme générale doit répondre aux dispositions de la norme NF S 61-936.

A.G.S. – Alarme Générale Sélective

Alarme générale limitée à l’information de certaines catégories de personnels. Elle comprend l’émission locale d’un signal sonore et d’un signal visuel appropriés aux conditions d’exploitation. Sauf indications particulières figurant dans la norme NF S 61-936, les dispositions applicables à l’alarme générale s’appliquent également à l’A.G.S.. Les signaux sonores et visuels de l’A.G.S., peuvent être éventuellement complétés par des informations sur la localisation du sinistre délivrées par des tableaux appartenant au S.D.I..
Dans le cadre de la diffusion de l’Alarme Générale Sélective, le signal acoustique émis par les diffuseurs sonores de l’A.G.S. ne doit pas pouvoir être confondu avec le signal prévu par la norme NF S 32-001. Cette disposition vise à éviter les personnes non concernées.
L’A.G.S. doit répondre aux dispositions de la norme NF S 61-936.

Alarme restreinte

Signal sonore et visuel distinct du signal de l’alarme générale ayant pour but d’avertir le personnel désigné pour exploiter cette alarme pendant la temporisation de l’alarme générale. L’alarme restreinte doit répondre aux dispositions de la norme NF S 61-936.

A.E.S. – Alimentation Électrique de Sécurité

Dispositif qui fournit l’énergie électrique à tout ou partie d’un S.M.S.I. afin de lui permettre d’assurer ses fonctions.
Une A.E.S. doit répondre aux dispositions de la norme NF S 61-940.

A.P.S. – Alimentation Pneumatique de Sécurité

Dispositif qui fournit l’énergie pneumatique nécessaire au fonctionnement de certains Dispositifs Actionnés de Sécurité (D.A.S.) et de certains Dispositifs Adaptateurs de Commande (D.A.C.). Une A.P.S. doit répondre aux dispositions de la norme NF S 61-939.

Association – associativité

Vérification de la compatibilité des différents constituants d’un S.D.I ou / et d’un S.M.S.I. entre les matériels certifiables et éventuellement avec les matériels non certifiables. L’associativité doit être attestée par un laboratoire ou / et un organisme.

C.M.S.I. – Centralisateurs de Mise en Sécurité Incendie

Ensemble de dispositifs qui, à partir d’informations ou d’ordres de commande manuelle, émet des ordres électriques de commande à destination des matériels assurant les fonctions nécessaires à la mise en sécurité d’un bâtiment ou d’un établissement en cas d’incendie. Le C.M.S.I. permet de gérer la mise en sécurité par fonction et par zone depuis un point central du bâtiment ou de l’établissement, aussi bien en émission d’ordres qu’en contrôle des informations en retour.
Le C.M.S.I. appartient au S.M.S.I. ; il doit répondre aux dispositions de la norme NF S 61-934.

D.A. – Détecteur Automatique incendie

Appareil qui, à partir d’une action automatique, émet une information à destination d’un Tableau de Signalisation ou d’un Equipement de Contrôle et de Signalisation d’un S.D.I.. Un D.A. ponctuel optique de fumée doit être conforme à la norme EN54-7, un D.A. ponctuel de chaleur doit être conforme à la norme EN54-5, un D.A. ponctuel de flamme doit être conforme à la norme EN54-10, un D.A. optique linéaire doit être conforme à la norme EN54-12, etc.

D.A.C. – Dispositif Adaptateur de Commande

Dispositif qui reçoit un (ou plusieurs) ordre(s) de commande de sécurité et qui se borne à le (les) transmettre aux D.A.S, télécommandés, sous une forme adaptée à leurs caractéristiques d’entrée. Un D.A.C. doit répondre aux dispositions de la norme NF S 61-938.

D.A.D. – Détecteur Autonome Déclencheur

Appareil à fonction unique consistant à détecter localement, à partir d’un ou de deux éléments sensibles identiques, des phénomènes relevant de l’incendie et à assurer la commande directe d’un, deux ou trois D.A.S. (éventuellement par l’intermédiaire de D.A.C.) assurant la même fonction au niveau local. Un D.A.D. doit répondre aux dispositions de la norme NF S 61-961.

D.A.S. – Dispositif Actionné de Sécurité

Dispositif commandé qui, par un changement d’état, participe directement et localement à la mise en sécurité d’un bâtiment ou d’un établissement. Un D.A.S. doit répondre aux dispositions de la norme NF S 61-937.

D.C.M. – Dispositif de Commande Manuelle

Appareil qui émet un ordre de commande de mise en sécurité à destination d’un ou plusieurs D.A.S. de la même fonction (ne nécessitant pas de contrôle de position, ni une surveillance de leur ligne de télécommande), à partir d’une action manuelle appliquée à son organe de sécurité à manipuler. Un D.C.M. doit répondre aux dispositions de la norme NF S 61-938.

D.C.M.R. – Dispositif de Commandes Manuelles Regroupées

Appareil équivalent à la juxtaposition de plusieurs D.C.M. dans un même boîtier et regroupant toutes les commandes des D.A.S. qui restent actionnables individuellement. Il peut commander plusieurs fonctions. Un D.C.M.R. doit répondre aux dispositions de la norme NFS 61-938.

D.C.S. – Dispositif de Commande avec Signalisation

Appareil regroupant localement les commandes des D.A.S. des locaux concernés et comprenant une U.S. permettant d’assurer le contrôle de position et/ou la gestion des lignes de commande nécessitant une surveillance.
Un D.C.S. doit répondre aux dispositions aux normes NF S 61-935 et NF S 61-938.

D.C.T. – Dispositif Commandé Terminal

Dispositif commandé qui, par son action locale, participe directement à la mise en sécurité d’un bâtiment ou d’un établissement dans le cadre du S.M.S.I.. Les D.C.T. comprennent :

  • Les Dispositifs Actionnés de Sécurité (D.A.S.) à l’exception du coffret de relayage pour ventilateur de désenfumage,
  • Les Diffuseurs Sonores (D.S.),
  • Les dispositifs commandés par les D.A.S. de type  » coffret de relayage  » (exemple : ventilateurs de désenfumage).

D.M. – Déclencheur Manuel

Appareil qui, à partir d’une action manuelle, émet une information à destination d’un E.C.S. (ou T.S.) d’un S.D.I., d’un C.M.S.I. de type B ou d’un Bloc Autonome d’Alarme Sonore (B.A.A.S.). Un D.M. doit répondre aux dispositions de la norme NF S 61-936.

D.S. – Diffuseur Sonore

Dispositif électroacoustique permettant l’émission du signal d’alarme générale. On distingue les Diffuseurs Sonores Non Autonomes (D.S.N.A.), les blocs Autonomes d’Alarme Sonore (B.A.A.S.) des types Sa et Ma (au sens de la norme NF C 48-150) et les Diffuseurs Sonores pour Alarme Générale Sélective (A.G.S.). Pour ce qui concerne les D.S.N.A., on distingue :

  • Le D.S.N.A. à modulateur intégré dont le fonctionnement est obtenu par application de la tension de commande et d’alimentation (le fonctionnement reste maintenu tant que la tension est présente),
  • le D.S.N.A. sans modulateur intégré ; dans ce cas, l’appareil est constitué d’un haut parleur et son fonctionnement est obtenu par application d’un signal de puissance modulé.

Le signal acoustique d’alarme générale du Diffuseur Sonore doit répondre aux dispositions de la norme NF S 32-001.
Les D.S.N.A. doivent assurer soit la diffusion acoustique du signal sonore d’alarme générale en conformité avec la norme NF S 32-001, soit, lorsque le texte d’application le prévoit, la diffusion d’un message sonore préenregistré. Cette disposition ne s’applique pas à l’Alarme Générale Sélective.
Un D.S. doit répondre aux dispositions de la norme NF S 61-936. Un B.A.A.S. doit être conforme à la norme NF C 48-150.

État d’arrêt

État dans lequel toutes les alimentations de l’Equipement d’Alarme sont coupées.
Nota : État destiné à n’être utilisé que durant une fermeture prolongée de l’établissement, nécessitant une coupure de l’alimentation du système.

État de veille générale

État dans lequel l’équipement d’Alarme est prêt à donner l’alarme générale.

État de veille limitée à l’alarme restreinte

État dans lequel un Équipement d’Alarme a été mis volontairement hors d’état de donner l’alarme générale tout en donnant l’alarme restreinte.
Nota : État destiné à n’être utilisé qu’en dehors de l’occupation du bâtiment.

E.A. – Équipement d’Alarme

Ensemble des appareils nécessaires au déclenchement et à l’émission des signaux sonores d’évacuation d’urgence.
Un E.A. doit répondre aux dispositions de la norme NF S 61-936.

E.A.E. – Equipement d’Alimentation Electrique

Dispositif qui fournit l’énergie électrique à tout ou partie d’un S.D.I. afin de lui permettre d’assurer ses fonctions.
Un E.A.E. doit répondre aux dispositions de la norme NF EN54-4.

E.C.S. – Equipement de Contrôle et de Signalisation

Equipement regroupant la gestion et les fonctions de la détection automatique d’incendie.
Un E.C.S. doit répondre aux dispositions des normes NF EN54-2 et NF EN54-4 (pour son E.A.E.).

Ligne de Contrôle

Ligne assurant le transport des informations d’état d’un (ou plusieurs) D.A.S. à destination d’un C.M.S.I. (visé par la norme NF S 61-934) ou d’un D.C.S. (visé par la norme NF S 61-938).
Une ligne de contrôle doit être installé conformément aux dispositions de la norme NF S 61-932.

Ligne de Télécommande

Ligne assurant le transport de l’ordre de commande en sortie d’un dispositif de commande (visé par la norme NF S 61-938) ou d’un C.M.S.I. (visé par la norme NF S 61-934) à destination d’un (ou plusieurs) D.A.S. télécommandé(s).
Une ligne de télécommande doit être installée conformément aux dispositions de la norme NF S 61-932.

Matériel certifiable / non certifiable

Un matériel certifiable est un produit pour lequel une marque NF de certification existe (exemples ; E.C.S., C.M.S.I., D.A., etc. …).
Un matériel non certifiable est un produit pour lequel il n’existe aucune marque NF de certification (exemples ; D.M., D.S., etc. …).

Matériel central d’un C.M.S.I.

Ensemble des matériels du Centralisateur de Mise en Sécurité Incendie (C.M.S.I.) implanté dans le P.C.S. (ou local d’exploitation), constitué :

  • Des équipements regroupés dans un emplacement unique réservé au service de sécurité incendie et pouvant comprendre, l’Unité de Commandes Manuelles Centralisées (U.C.M.C.), l’Unité de Signalisation (U.S.) et l’Unité de Gestion d’Alarme (U.G.A.),
  • Eventuellement des autres équipements nécessaires au fonctionnement de l’ensemble du C.M.S.I., tels que, par exemple, son (ou ses) Alimentation(s) Electrique(s) de Sécurité (A.E.S.) à batterie d’accumulateurs.

Matériel déporté d’un C.M.S.I.

Matériel du Centralisateur de Mise en Sécurité Incendie (C.M.S.I.) ne faisant pas partie du matériel central et relié à celui-ci au moyen de voies de transmission. Un matériel déporté est toujours situé dans le bâtiment ou l’établissement. Suivant le règlement de marque NF – Centralisateur de Mise en Sécurité Incendie (révision 1 – application janvier 2000),  » Le matériel déporté est implanté en dehors du local où est installé le matériel central dans les limites définies dans les normes citées dans le présent règlement « . Il se compose de deux classes :

  • Classe  » AC1  » (Ambiance Climatique 1) :
    Matériel déporté, implanté dans le même type d’ambiance climatique que le matériel central.
  • Classe  » AC2  » (Ambiance Climatique 2) :
    Matériel déporté implanté dans tout type d’ambiance climatique (galerie technique par exemple). «

Nota : la classification des matériels déportés AC1 et AC2 correspond à l’ancienne dénomination :
• Matériel déporté non protégé = matériel déporté classe AC1,
• Matériel déporté protégé = matériel déporté classe AC2.

S.S.S. – Système de Sonorisation de Sécurité

Système de sonorisation utilisé pour générer et diffuser le signal sonore de l’alarme générale d’évacuation dans une ou plusieurs Z.A., sous la forme d’un message vocal préenregistré et/ou le signal sonore conforme à la norme NF S 32-001.
Un S.S.S. doit répondre aux dispositions de la norme NF S 61-936.

T.S. – Tableau de Signalisation

Equipement regroupant la gestion et les fonctions de la détection automatique d’incendie et aujourd’hui remplacé par l’E.C.S..
Un T.S. devait répondre aux dispositions de la norme NF S 61-950 et éventuellement de la norme NF S 61-962.

U.C.M.C. – Unité de Commande Manuelle Centralisée

Sous-ensemble du C.M.S.I. permettant de commander les D.A.S., sur décision humaine, depuis un point central, par fonction et par zone.

U.G.A. – Unité de Gestion d’Alarme

Sous-ensemble de l’équipement d’alarme, faisant partie intégrante du C.M.S.I. (ou implanté au S.D.I.), ayant pour mission de collecter les informations en provenance de Déclencheurs Manuels (D.M.) ou du Système de Détection Incendie (S.D.I.), de les gérer et de déclencher le processus d’alarme. Une U.G.A. doit répondre aux dispositions de la norme NF S 61-936.

U.G.C.I.S. – Unité de Gestion Centralisée des Issues de Secours

Dispositif d’un C.M.S.I. ayant pour fonction de collecter les informations en provenance des dispositifs de demande d’ouverture des issues de secours, de les gérer et d’émettre l’ordre de déverrouillage. L’U.G.C.I.S., si elle existe, fait partie du matériel central du C.M.S.I.. Une U.G.C.I.S. doit répondre aux dispositions de la norme NF S 61-934.

U.S. – Unité de Signalisation

Dispositif qui assure la signalisation des informations afférentes au contrôle et à la surveillance nécessaires pour la conduite du S.M.S.I. L’unité de signalisation fait partie intégrante d’un C.M.S.I. ou d’un D.C.S.. Une U.S. doit répondre aux dispositions de la norme NF S 61-935.

Voies de transmission

Liaisons filaires, galvaniques ou optiques, internes au Centralisateur de Mise en Sécurité Incendie (C.M.S.I.) nécessaires à la transmission de données et de signaux entre le matériel central et les matériels déportés.

Zone

Un bâtiment ou un établissement est généralement découpé, au titre de la sécurité incendie, en plusieurs volumes correspondant chacun, selon le cas, à un local, un niveau, une cage d’escalier, un canton, un secteur ou à un compartiment.
Une zone peut correspondre à un ou plusieurs de ces volumes ou à l’ensemble d’un bâtiment. Les Zones de Détection (Z.D.) et les Zones de mise en Sécurité (Z.S.) définies ci-après n’ont pas nécessairement les mêmes limites géographiques.

Z.D. – Zone de Détection

Terme générique désignant soit une zone surveillée par un ensemble de Détecteurs Automatiques d’incendie (D.A.), soit une zone surveillée par un ensemble de Déclencheurs Manuels (D.M.) auxquels correspond, dans chaque cas, une signalisation commune ;

  • Z.D.A. – Zones de Détection Automatiques ; zones surveillées au moyen de détecteurs d’incendie,
  • Z.D.M. – Zones de Détection par déclencheurs Manuels ; zones surveillées au moyen de déclencheurs manuels.

Z.S. – Zone de mise en Sécurité

Terme générique désignant toute zone susceptible d’être mise en sécurité par le S.M.S.I. Il peut s’agir d’une :

  • Z.F. – Zone de désenFumage ; zone géographique dans laquelle la fonction désenfumage est assurée,
  • Z.C. – Zone de Compartimentage ; zone géographique dans laquelle la fonction compartimentage est assurée,
  • Z.A. – Zone d’Alarme ; zone géographique dans laquelle le signal de l’alarme générale est audible pour donner l’ordre d’évacuation. Lorsqu’il est prévu un déverrouillage des issues de secours, celui-ci doit s’effectuer par Z.A. dans le cadre de la fonction évacuation du S.M.S.I…