AVISS présent à Prévent’Ouest en mai 2011

AVISS était présent les 18 et 19 mai dernier  à Rennes pour Prévent’Ouest le salon dédié à la prévention et à la sécurité.

Cette présence fût l’occasion d’assoir et de renforcer la présence d’AVISS dans l’Ouest de la France.

Déjà présent depuis 2009 à Nantes, AVISS a souhaité faire de la capitale régionale des Pays de la Loire la tête de pont

de son implantation dans l’Ouest de la France. Poussée par sa volonté d’être toujours plus proche de ses clients AVISS a ouvert  une représentation à  Rennes. Sa présence sur ce salon n’en fut que plus symbolique.

C’est l’occasion de revenir sur l’interview accordée par Régis Cousin (Directeur Marketing) à Préventica Lyon 2011


Interview de Régis Cousin, Directeur Marketing AVISS

(Accordée au site préventica)

« D’importantes évolutions ces dix dernières années, tirent la réglementation incendie vers le haut »

 

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur la société AVISS ?
AVISS est une société française indépendante spécialisée dans la construction et la distribution et la maintenance de systèmes de sécurité incendie. Créée il y a trente ans, elle s’est scindée en deux parties en 2010 : AVISS Service, développant un ensemble d’activités liées à la maintenance des systèmes incendie, à vue le jour en complément de la société historique. Qualifiées APSAD, AVISS et AVISS Services emploient aujourd’hui soixante-dix personnes et interviennent sur l’ensemble de la France, s’appuyant sur un réseau d’électriciens.
Notre gamme se compose de produits conçus dans l’entreprise et d’autres développés par un certain nombre de partenaires européens ; les meilleurs dans leurs domaines. La collaboration avec ces entreprises va bien au-delà d’une simple relation commerciale : nous sommes associés à la mise en œuvre des produits. Tous les produits certifiables que nous proposons à nos clients sont certifiés CE et NF. Il est important de le préciser, car la marque NF-SSI va au-delà du marquage CE en garantissant notamment la comptabilité de fonctionnement de tous les composants les uns par rapport aux autres.

De quelle manière intervenez-vous dans les entreprises pour prévenir leur risque professionnel ? Quels sont vos atouts ?
Notre objectif est de proposer aux entreprises d’étudier, installer et maintenir en état le système de système incendie (détection, alarme et mise en sécurité incendie) le plus adapté à leur fonctionnement et leurs besoins, en complète adéquation avec la législation. Nos clients font appel à nous pour plusieurs raisons. Ils reconnaissent, d’une part, notre savoir-faire, exigeant et sanctionné par des certifications. Par ailleurs, nous proposons une large gamme de produits originaux et performants. Les entreprises apprécient, en outre, l’accompagnement très personnalisé offert par nos collaborateurs à toutes les étapes du projet. La réglementation incendie est complexe et ce suivi est rassurant pour l’électricien en charge de la mise en œuvre du système (il a toujours le même interlocuteur chez nous) comme pour le professionnel qui nous sollicite. Cette qualité de service nous différencie assurément de nos concurrents. Enfin, parmi les rares entreprises du secteur à être restées indépendantes, nous avons su construire une réelle alternative aux grands groupes.

Vous nous parlez de la complexité de la réglementation incendie. De quelle manière la situation a-t-elle évolué au cours des dernières années ?
En fait, il n’y a jamais eu de loi incendie de portée générale en France. Il s’agit plutôt d’un grand nombre de textes et normes « noyés » dans un ensemble de réglementation ; règlement de sécurité des E.R.P., code du travail, I.CP.E., I.G.H., habitation… Il est donc difficile de s’en faire une idée générale. Par ailleurs, depuis la révision du Code du travail, la réglementation incendie y est moins précise : on ne rentre plus autant qu’avant dans les détails, transférant les exigences vers le destinataire. En d’autres termes, on en appelle à la responsabilité individuelle, peu efficace à mon sens dans un pays ou la culture du risque incendie est si peu développée.
En dehors de ce défaut de lisibilité, on observe que les établissements recevant du public, parmi lesquelles les entreprises, sont les plus soumis à réglementation et des compléments sont régulièrement apportés. Nous constatons d’importantes évolutions ces dix dernières années, tirant la réglementation incendie vers le haut : création d’un règlement pour les établissements de « type J » (maisons de retraite, public handicapé), durcissement de la législation pour les hôtels de 5e catégorie, réglementation pour les immeubles de très grande hauteur et les façades des ERP….

L’année 2011 devrait connaître une évolution particulièrement remarquable, à savoir le démantèlement des détecteurs ioniques (le nouveau texte réglementaire devrait voir le jour avant l’été). Dites-nous-en un peu plus.
Au nombre de 7 millions, ces détecteurs d’incendie de technologie ionique ont été installés durant de nombreuses années, car ils constituaient le meilleur rapport performance / prix. Grâce aux retours d’expériences et aux énormes progrès de l’électronique, nous sommes aujourd’hui en mesure de pouvoir proposer des technologies alternatives ne nécessitant pas l’utilisation de radionucléides. Cependant et pour ce faire, il sera nécessaire de faire appel à des professionnels (analyse de risque pour déterminer le meilleur choix du détecteur de substitution, adéquation avec la centrale de détection incendie, compétences pour manipuler ce type de détecteurs, respect des contraintes réglementaires, garanties sur la filière d’élimination, etc.). Il faudra également planifier le remplacement de ce type de détecteurs. L’élimination progressive de ces derniers devra se faire en garantissant à l’exploitant le maintien du niveau de qualité de son système de détection incendie.
Ainsi, les professionnels de la filière s’engagent. Afin de contribuer efficacement à la filière d’élimination des radionucléides, les responsables du GESI, du SERCE, de la FFIE et du SVDI ont décidé de créer un label de qualité QUALDION couvrant les opérations des sociétés de dépose des détecteurs ioniques. Ce label sera opérationnel au moment de la publication de l’arrêté.  L’objectif de QUALDION est d’apporter une seconde garantie à l’utilisateur final et un service satisfaisant aux critères du développement durable.
Le problème de l’élimination de ces déchets radioactifs dans le bâtiment est une réalité connue depuis plusieurs années. Cependant, si cette migration n’est pas maîtrisée dans le cadre de la filière industrielle d’élimination, elle peut amener des dérives telles que l’élimination sauvage de sources radioactives par un personnel ni informé, ni compétent. Ceci conduit, sans précaution aucune, à des dépôts de déchets contaminés, générant des pollutions supplémentaires.

Vous êtes présents sur Préventica depuis plusieurs éditions. Que représente le Congrès/Salon pour vous ?
Cette réunion de l’ensemble des acteurs de la prévention est l’endroit rêvé pour y faire passer des messages. Notre but est de faire prendre conscience de l’importance de la prévention du risque incendie comme d’une bonne maintenance des systèmes mis en place. En outre, nous apprécions la qualité du visitorat. Préventica est un salon concret qui voit se succéder des visiteurs avec une réelle problématique : les contacts, régionaux pour une part, sont nombreux et de portée immédiate. Le Congrès qui l’accompagne présente également un caractère essentiel : il s’agit d’un vrai complément à la démarche commerciale que nous autres exposants développons. Avec les conférences, les professionnels présents ont accès à un véritable espace d’échange et de savoir et nous apprécions d’y participer.