news

Installation – Détecteurs Automatiques

DÉTECTEURS AUTOMATIQUES

NATURE DES PHÉNOMÈNES À DÉTECTER

Combustion La combustion est une réaction chimique d’un combustible avec un comburant (en général, l’oxygène de l’air) ainsi qu’en présence d’un allumeur.

 

CourbeFeu La courbe du feu présentée ci-contre, montre qu’un accroissement, même faible, du délai d’extinction, entraîne alors une augmentation considérable des dégâts. En effet plus l’incendie est découvert rapidement, plus les secours ont le temps de s’organiser et donc d’intervenir.
Le détecteur devra alors, suivant son type, réagir avant la phase d’embrasement généralisé (« Flash Over ») principalement pendant les phases « 2 » ou « 3 » de la combustion du diagramme ci-contre.

 

LES PHÉNOMÈNES PHYSIQUES QUI ACCOMPAGNENT LA NAISSANCE D’UN FEU SONT MIS EN ÉVIDENCE PAR LE SCHÉMA SUIVANT :

Incendie Les phénomènes détectables sont successivement :
• Phase A : L’émission de gaz de combustion, qui est un signe précurseur de l’incendie, jusqu’à la fin de la combustion,
• Phase B : L’émission de fumées visibles est plus ou moins sombres, est composées d’aérosols en suspension dans l’air,
• Phase C : Le rayonnement de la flamme, avec émission de rayonnements infrarouge et ultraviolet ;
• Phase D : L’élévation de température est alors due à la chaleur dégagée par le foyer.

 

LA RÉACTION DES DIFFÉRENTS DÉTECTEURS :

  • Le détecteur optique de fumée :
    Il réagit plus précisément aux fumées visibles de couleur plus ou moins sombre, et est composées d’aérosols en suspension dans l’air (Phase B).
  • Le détecteur de flammes :
    Il réagit selon les rayonnements infrarouges émis par les flammes (Phase C).
  • Le détecteur de chaleur :
    Il réagit notamment à l’élévation de température due à la chaleur dégagée par le foyer (Phase D). Il existe néanmoins plusieurs classes de détecteurs de chaleur fonction de la température ainsi que du mode de déclenchement.
  • Le détecteur multicapteurs :
    Il s’agit initialement d’un détecteur optique de fumée disposant d’un capteur de température aidant notamment à la prise de décision de l’alarme feu. Les prochaines normes européennes proposeront probablement d’autres types de mixages de technologie de détection.
  • Le détecteur combiné :
    C’est la combinaison de deux types de détecteurs (généralement un optique de fumée et un chaleur) pouvant alors donner indépendamment l’un de l’autre une information d’alarme feu et qui sont ainsi réunis en une même enveloppe mécanique.

 

CLASSIFICATION DES DÉTECTEURS :

Selon le phénomène physique détecté :
  • Fumées ➝ Optique
  • Flammes ➝ Infra Rouge / Ultra Violet
  • Chaleur ➝ suffixe « S » anciennement appelé Thermostatique (statique = seuil de température seul) / Suffixe « R » ; anciennement appelé Thermovélocimétrique (statique / rapidité d’élévation de la température).

 

Selon la configuration :
  • Ponctuel
  • Linéaire
  • Multiponctuel

 

LES CARACTÉRISTIQUES ATTENDUES D’UN DÉTECTEUR :

  • Efficacité ➝ Aptitude à détecter
  • Fiabilité ➝ Probabilité d’occurrence de défaillance faible
  • Stabilité ➝ Taux de « fausse alarme » minimum
  • Maintenabilité ➝ Facilité d’entretien

 

EXEMPLE DE CHOIX DU DÉTECTEUR :

Le choix des détecteurs les plus utilisés selon les domaines usuels d’emploi.
La sélection de la classe et du modèle de détecteur à installer dans un local, devront tenir compte, en outre, des critères suivants :

  • Les dimensions du local et notamment de sa hauteur,
  • Des formes géométriques mais aussi de l’occupation du local,
  • Des conditions générales d’environnement (température, taux d’humidité ambiant, empoussièrage, ventilation, etc. …),
  • Les causes possibles de perturbations susceptibles notamment de provoquer des alarmes non justifiées,
  • Ainsi que la nature du combustible…

 

Le tableau informatif ci-dessous ne prétend pas apporter une réponse unique pour chaque domaine d’emploi, mais plutôt à préciser les tendances de compatibilité ou alors d’incompatibilité :

Efficacité :

★★★ Très bonne

★★ Bonne

Moyenne

Vide

Domaines usuels d’emploi DÉTECTEURS
FUMÉE OPTIQUE CHALEUR OPTIQUE DE FLAMMES

Thermovélocimétrique R

Thermovélocimétrique S

Bureaux

★★★

★★☆

 

★☆☆

Chambres d’hôtel / d’hôpital

★★★

★★☆

   

Vestiaires

★★★

     

Cuisine

   

★★★

 

Couloirs / Circulations

★★☆

★☆☆

 

★☆☆

Archives / Bibliothèques

★★★

     

Salles informatiques

★★★

   

★★☆

Laboratoires

★★☆

★★★

★★☆

★★☆

Combles

★★★

★★☆

 

★☆☆

Locaux ordures

★★★

★★☆

 

★☆☆

Parkings

★★☆

★★★

★★☆

★☆☆

Gaines techniques

★★★

     

Chemins / Galeries de câbles

★★★

     

Locaux batteries

 

★★★

★☆☆

 

Locaux transformateurs

★★★

★★☆

 

★★☆

Locaux armoires électriques

★★★

   

★☆☆

Locaux chaufferie gaz / fioul

   

★★☆

★★★

Locaux groupe électrogène

 

★☆☆

★★★

 

Locaux téléphoniques

★★★

★☆☆

   

Machineries ascenseurs

★★★

   

★☆☆

Laveries

 

★★☆

★☆☆

 

Cabines de projection

★★☆

     

Filmothèques / Bandothèques

★★★

     

Ateliers emballage papier

★★☆

★★☆

 

★☆☆

Ateliers emballage polyéthylène

 

★★★

 

★☆☆

Ateliers emballage polyuréthane

★★☆

   

★☆☆

Ateliers mécaniques

 

★★★

★★★

★☆☆

Ateliers électriques

★★★

★★☆

 

★★☆

Ateliers de soudure

 

★★☆

★★★

 

Imprimeries

★★☆

★★☆

 

★☆☆

Ateliers de vernissage

 

★★★

★★☆

 

Réserves de solvants

 

★★★

★★☆

★★☆

Réserves de peinture

★☆☆

★★★

 

★☆☆

Ateliers de textile

 

★★☆

★★☆

 

Menuiseries

 

★★☆

★★★

★☆☆

Stockage grande hauteur

     

★★★

Auvents / Quais

     

★★★

 

Pour aller plus loin, découvrez notamment notre article sur les principes d’implantation des détecteurs : https://aviss.fr/installation-principes-dimplantation-des-detecteurs/

 

 

Contact